<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d6432744\x26blogName\x3dANTES+DE+TEMPO\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dSILVER\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://antesdetempo.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dpt_PT\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://antesdetempo.blogspot.com/\x26vt\x3d685797521404101269', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

sábado, 11 de junho de 2005

 
Les Êtres thermiques


Foto de Perry Gallagher


Au visionnaire et théosophe Rudolph Steiner fut révélé que cette planète, avant d'être la terre que nous connaissons, traversa une étape solaire, et, avant encore, une étape saturnienne. L'homme, maintenant, est composé d'un corps physique, d'un corps éthéré, d'un corps astral et d'un moi; au commencement de l'étape ou époque saturnienne, c'était un corps physique, uniquement. Ce corps n'était pas visible, ni même tangible, puisque alors il n'y avait sur la terre ni solides ni liquides ni gaz. Il n'y avait que des états de chaleur, des Formes Thermiques. Les différentes couleurs définissaient dans l'espace cosmique des figures régulières et irrégulières; chaque homme, chaque être, était un organisme fait de températures changeantes. Selon le témoignage de Steiner, l'humanité de l'époque saturnienne était un ensemble combiné de chaleurs et de froids, aveugle, sourd et impalpable. "Pour le chercheur, la chaleur n'est pas autre chose qu'une substance encore plus subtile qu'un gaz", lisons-nous dans une page de l'oeuvre Die Geheimwissenschaft im Umriss (Ébauche des Sciences Occultes). Avant l'étape solaire, des esprits du feu ou archanges animèrent les corps de ces "hommes", qui commençaient à briller et à resplendir.
Rudolph Steiner rêva-t-il ces choses? Les rêva-t-il parce qu'à un moment, au fond des âges, elles avaient existé? Ce qui est vrai c'est qu'elles sont bien plus étonnantes que les démiurges et serpents et taureaux d'autres cosmogonies.

J.L. Borges e Margarita Guerrero in Le Livre des Êtres Imaginaires, 1978.



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?