<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d6432744\x26blogName\x3dANTES+DE+TEMPO\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dSILVER\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://antesdetempo.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dpt_PT\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://antesdetempo.blogspot.com/\x26vt\x3d685797521404101269', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

quarta-feira, 15 de junho de 2005

 
___________________________________________________________________

Récit fondé sur l'expérience de ce qui a été appris, vu
et vécu
à Londres en 1694 par Mrs Jane Lead



Foto de John Croft


Parmi tous les écrits de l'auteur anglais, aveugle et mystique, Mrs Jane Lead (ou Leade) se trouve The Wonders of God's Creation manifested in the variety of Eight Worlds, as they were known experimentally unto the Author (Les Merveilles de la Création de Dieu manifestées dans la variété de Huit Mondes, telles qu'elles ont été connues par l'auteur) (Londres, 1695). Vers cette époque, alors que la renommée de Mrs Lead s'étendait à travers toute la Hollande et toute l'Allemagne, un jeune érudit enthousiaste traduisit son oeuvre en néerlandais. H. van Ameyden van Duym. Mais plus tard, quand des disciples jaloux mirent en doute l'authenticité de certains manuscrits, il fallut retraduire en anglais les versions de van Duym. A la page 340 (10 B) des Huit Mondes, nous lisons ceci:

Les Salamandres ont leur Demeure attitrée dans le Feu; les Sylphes dans l'Air; les Nymphes dans l'Eau qui court et les Gnomes dans la Terre mais la créature dont l'essence est Béatitude est partout chez elle. Tous les bruits, même le rugissement des Lions, le hululement des Hiboux nocturnes, les pleurs et les gémissements des êtres prisonniers de l'Enfer sont pour elle comme une Douce Musique. Toute odeur, même la puanteur nauséabonde de la Corruption est pour elle comme le délicieux parfum des Roses et des Lys. Toute saveur, même celle du festin des Harpies de la mythologie est comme celle du pain frais et de la bière aromatisée. Errant à midi dans les Terrains Vagues du monde, il lui semble être à l'ombre d'un dais fait de légions d'Anges. La personne qui cherche avec ferveur cette Béatitude la cherchera partout, même dans les endroits les plus obscurs et les plus sordides de ce monde et des Sept Autres. La lame d'une épée lui traversant le corps sera pour elle une source de plaisir Pur et Divin. Nos yeux, par Translation, nous ont été donnés pour suivre sa voie; et la Sagesse nous révèle qu'un don semblable est parfois accordé à l'Enfant.

J.L. Borges e Margarita Guerrero in Le Livre des Êtres Imaginaires, 1978.



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?