<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d6432744\x26blogName\x3dANTES+DE+TEMPO\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dSILVER\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://antesdetempo.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dpt_PT\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://antesdetempo.blogspot.com/\x26vt\x3d685797521404101269', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

domingo, 31 de julho de 2005

 
L'Hydre de Lerne




Typhon (fils difforme de la Terre et du Tartare) et Échidna, qui était moitié belle femme — moitié serpent, engendrèrent l'Hydre de Lerne. Diodore l'historien lui compta cent têtes, la Bibliothèque d'Apollodore neuf. Lemprière nous dit que ce dernier chiffre est le plus classique; l'atroce est que, par tête coupée, il lui en repoussait deux au même endroit. On a dit que ces têtes étaient de forme humaine et que celle du milieu était éternelle. Son haleine empoisonnait les eaux et desséchait les champs. Même quand elle dormait, l'air malsain qui l'entourait pouvait causer la mort d'un homme. Junon l'éleva pour qu'elle se mesurât avec Hercule.
Ce serpent paraissait voué à l'éternité. Son gîte était dans les marais de Lerne. Hercule et Iolas le cherchèrent; le premier lui coupa les têtes tandis que l'autre brûlait avec une torche les blessures sanguinolentes. La dernière tête qui était immorrelle, Hercule l'enterra sous une grande pierre; elle doit y être encore, odieuse et songeuse.
Dans d'autres aventures avec d'autres bêtes féroces, les flèches qu'Hercule trempa dans le fiel de l'Hydre, suscitèrent des blessures mortelles.
Un crabe, ami de l'Hydre, mordit durant la lutte le talon du héros. Celui-ci l'écrasa avec le pied. Junon l'emporta au ciel, et maintenant il est une constellation et le signe du Cancer.

J.L. Borges e Margarita Guerrero in Le Livre des Êtres Imaginaires, 1978.



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?