<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d6432744\x26blogName\x3dANTES+DE+TEMPO\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dSILVER\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://antesdetempo.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dpt_PT\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://antesdetempo.blogspot.com/\x26vt\x3d685797521404101269', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

terça-feira, 20 de outubro de 2009

 
Páginas notáveis (7)



1. Glgamesh interpelle le héros du déluge

Gilgamesh dit à Ut-napishtim-le-Lointain:

"À te bien regarder, Ut-napishtim,

tes membres ne sont pas étranges, tu es tout à fait comme
moi;

non, tu nés pas étrange, tu es tout à fait comme moi.

Vis-à-vis de toi, mon coeur avait décidé de livrer combat.

Comment mon bras, contre toi, reste-t-il inerte?

Dis-moi comment t'es-tu présenté dans le conseil des
dieux, comment as-tu cherché la vie?"




2. Récit d'Ut-napishtim: le secret des dieux

Ut-napishtim répondit à Gilgamesh en ces termes:
"Gilgamesh, je voudrais te révéler une chose cachée:

c'est une chose réservée aux dieux qu'à toi, je voudrais dire.

Shuruppak, une ville — tu le sais bien —

qui est située (sur le bord) de l'Euphrate,

cette ville est si ancienne que les dieux la fréquentaient.

Les grands dieux prirent la décision de faire le Déluge.


S'engagèrent par serment: leur père Anu,

le vaillant Enlil, leur conseiller,

leur chambellan Ninurta,

Ennugui, le ministre des eaux.

Le prince Éa s'était engagé par serment avec eux


C'est porquoi il répéta leurs propos à une haie de roseaux:

"Haie de roseaux, haie de roseaux, palissade, palissade,
haie de roseaux, écoute donc! palissade, fais attention!

Homme de Shuruppak, fils d'Ubara-tutu,
démolis la maison, construis un bateau,

laisse les richesses, cherche la vie sauve,

renonce aux possessions, sauve les vivants,

fais monter à l'interieur du bateau un rejeton de tout être vivant.

Quant au bateau que tu construiras, celui-là,
que ses dimensions se correspondent entre elles:

égales en seront la largeur et la longueur;

couvre-le comme est couvert l'Abîme."


Je compris, je dis au dieu Éa, mon seigneur:

"Monseigneur, l'ordre que tu m'as donné,

j'y prêterai attention, et moi, je l'exécuterai.
Mais que dois-je répondre à la ville, à l'armée et aux anciens?"
Ouvrant la bouche, le dieu Éa prit la parole

et me dit à moi, son serviteur:

"Toi, mon brave, voici ce que tu leur diras:

Assurément, moi, Enlil me hait;

je ne peux plus habiter dans votre ville,
sur le domaine du dieu Enlil, je ne peux plus poser mes pieds.

Je vais donc descendre vers l'Abîme:

c'est avec le dieu Éa que j'habite. Sur vous, le dieu Enlil
déversera en abondance essaim d'oiseaux, bancs de poissons,
profusion de blé, de riches moissons

dès l'aube, il y aura des galettes/ténèbres,

le soir, il déversera sur vous des pluies de froment/douleurs."




in
L'Épopée de Gilgamesh, Onzième Tablette, version ninivite.



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?