<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d6432744\x26blogName\x3dANTES+DE+TEMPO\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dSILVER\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://antesdetempo.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dpt_PT\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://antesdetempo.blogspot.com/\x26vt\x3d685797521404101269', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

sábado, 17 de julho de 2010

 
Páginas notáveis (25)



L'hostilité aux bâtisseurs de système est depuis plus d'un siècle un trait constant du bon goût intellectuel: Kierkegaard, Nietzsche, Wittgenstein comptent parmi les nombreuses voix qui, au nom d'une singularité supérieure, à peine supportable, proclament l'absurdité des systèmes. Sous sa forme moderne forte, le mépris des systèmes est un des aspects de la contestation de la Loi et du Pouvoir lui-même. Sous une forme plus ancienne et plus douce, ce refus fait partie de la tradition sceptique française, de Montaigne à Gide: des écrivains qui se comportent en gourmets par rapport à leur propre conscience sont prédisposés à dénoncer «la sclérose des systèmes», expression dont Barthes se servit dans son premier essai, consacré à Gide. Et avec ces refus s'est développée une stylistique spécifiquement moderne, dont le prototype remonte au moins à Sterne et aux romantiques allemands: l'invention de formes de récit anti-linéaires; dans le domaine de la fiction, c'est la destruction de l'«histoire»; dans celui de l'essai, c'est l'abandon du développement linéaire. Le fait de présumer impossible (ou sans intérêt) de produire un développement systématique continu a conduit à remodeler les grandes formes établies (le traité, le livre long) et à redistribuer les genres de la fiction, de l'autobiographie et de l'essai. De cette stylistique, Barthes est un praticien particulièrement inventif.
Pour la sensibilité romantique et post-romantique, dans tout livre, l'auteur se donne en représentation: écrire est un acte théâtral, soumis à une élaboration théâtrale.


Susan Sontag in L'écriture même: à propos de Barthes, 1982.



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?