<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d6432744\x26blogName\x3dANTES+DE+TEMPO\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dSILVER\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://antesdetempo.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dpt_PT\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://antesdetempo.blogspot.com/\x26vt\x3d685797521404101269', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

quarta-feira, 24 de novembro de 2010

 
Soulages (3)




Mon travail est toujours un dialogue entre ce qui apparaît sur la toile pendant que je peins et mes réactions devant ce qui apparaît; c'est un échange continuel. Je ne travaille pas en état de transe; je contrôle. Je contrôle et je laisse aller. C'est un échange entre ces deux choses-là. Ce qui m'intéresse c'est la totalité; ce n'est pas seulement l'inconscient, c'est aussi le choix que je fais d'une manière consciente. Je choisis et je suis choisi. C'est ce qui m'intéresse dans une oeuvre et en tout cas, c'est ma manière à moi d'être un homme. Ne me fermer ni à l'un, ni à l'autre, ni au conscient, ni à l'inconscient. D'ailleurs c'est toujours ne se fermer à rien.
La peinture commence à partir du moment où l'on met un point sur un segment de droite. Déjà on a commencé; on a fait un choix et par conséquent il y a un embryon d'art puisque je pense que l'art commence au choix. Il y a des choix que l'on fait consciemment et que l'on sait que l'on fait et puis il y a aussi des choix dans lesquels on est choisi au fond, dans lesquels on ne choisit pas. Mais à partir du moment où on met un point sur une ligne, on a commencé à faire de la peinture ou de l'architecture. Ça peut être aussi de la musique: ça peut être un accord ou autre chose.
Choix, décision, c'est pareil parce que quand je parle des choix conscients et de ceux où je suis choisi, je peux aussi bien dire décision. Et l'art à mon avis commence là.


Pierre Soulages, La dynamique de l'acte créateur, 1973 in Écrits et propos.






<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?